SOCA plaide pour que plus de 50% de la musique capverdienne soit diffusée aux médias

Praia, 03 déc (Inforpress) – Le président de la SOCA (Société Capverdienne des auteurs) a plaidé aujourd’hui pour que les médias diffusent plus de musique traditionnelle de Cabo Verde à leurs radiodiffuseurs, soit environ 50%.

Daniel Spinola s’est confié lors d’un entretien à Inforpress, dans le cadre de la célébration de la fête nationale de Morna, fêté aujourd’hui , et à un moment où tous les Capverdiens du pays et la diaspora attendent avec impatience la décision du Comité du patrimoine culturel immatériel de  l’Unesco, à propos de la décision de la  proclamation de  la “morna”, qui devrait être connue entre 9 et 14 décembre, à Bogota en Colombie.

Selon cette entité de gestion collective, après avoir pris connaissance de la décision, il est nécessaire que les médias, et en particulier le public, transmettent des chansons capverdiennes plus traditionnelles, car ce n’est qu’ainsi qu’ils pourront préserver et faire aimer les jeunes qui est «l’Âme du peuple capverdien».

“Si les jeunes n’écoutent pas ce qui nous appartient, il est normal qu’ils ne l’aiment pas car ils ont un autre type d’éducation et sont éduqués pour entendre d’autres choses”, a-t-il déclaré.  Pour inverser cette situation, Daniel Spinola a préconisé la création de bases et de conditions propices à un enseignement axé sur la diffusion de la musique capverdienne et à la réalisation d’un ouvrage scientifique sur la musique capverdienne.

AM/ZS/AST

Inforpress

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos