Les Capverdiens n’ont aucune raison de célébrer le 1er mai “- José Manuel Vaz

Praia, 02 mai (Inforpress) – Le président de la Confédération des syndicats libres de Cabo Verde(CCSL), José Manuel Vaz, a déclaré mercredi lors d’une conférence de presse que les travailleurs capverdiens n’avaient aucune raison de se réjouir le 1er mai, Journée internationale des travailleurs.

Selon le chef de la CCSL, trois événements au Cabo Verde ont “renversé” tout le contenu historique commémorant cette “date importante”.

Selon José Manuel Vaz, le premier a été l’approbation du décret-loi n° 9 du 26 février 2013 du nouveau Plan de carrière des salaires (PCCS), qui “divise et discrimine profondément” les fonctionnaires publics en fonctionnaires du régime de carrière et  des fonctionnaires du système d’emploi.

Le deuxième événement, at-il ajouté, a été l’approbation du décret-loi n° 1 de 2016 du 3 février du nouveau Code du travail (CL), qui “réduit les dommages” pour licenciements avec ou sans motif “, réduit considérablement” le paiement du travaille extraordinaire  et introduit  le critère d’augmentation du nombre d’heures travaillées par semaine, “supérieur à celui établi au niveau international”.

CD /AA/AST

Inforpress

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos