Le procureur général de la République garantit la punition aux auteurs des 13 cas mortels de crimes de violence conjugal

Le procureur général de la République a déclaré mercredi que les auteurs de 13 cas de crimes mortels  liés à la violence conjugal seraient punis, précisant que le système judiciaire n’avait pas encore été en mesure d’éradiquer les cas dans le pays  parce que c’est un “problème social”.

Óscar Tavares a fait ces déclarations dans des déclarations à la presse en marge de la cérémonie d’ouverture d’un cours de formation sur la violence sexiste (VBG) à l’intention des procureurs généraux de  Cabo Verde, promu par le Procureur général de la République,  partenariat avec l’Institut capverdien pour l’égalité des sexes et l’équité (ICIEG).

“Tous les auteurs des crimes seront punis, évidemment, dans ce processus l’engagement est total et l’intervention de la part du ministère public est totale et tous les responsables de ce type de phénomènes criminels seront blâmés”, a-t-il ajouté.  que l’inquiétude du ministère public ne soit pas encore en mesure de mettre un terme à ce type de crime au Cabo Verde”.

Selon lui, il est fondamental que la société civile “collabore davantage” afin que les affaires de justice et de violence sexiste soient traitées, rappelant en ce sens que le parquet est la phase finale de ce qui échoue du point de vue de  la société.

CM/AA/AST

Inforpress

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos