Le président du STJ attire l’attention sur le risque de responsabilité civile pour mauvais service rendu aux usagers de la santé

Praia, 18 jan (Infopress) – Le président de la Cour suprême de justice (STJ) a mis en garde, mercredi 17 janvier, les professionnels de la santé contre le risque de responsabilité civile en cas de mauvais soins prodigués aux patients et a appelé à une action préventive.

Benfeito Mosso Ramos, invité de l’Association des médecins du Cap-Vert (OMC) à la session de commémoration de la Journée des médecins, qui a eu lieu le mercredi 17, a déclaré qu’en raison d’un changement de paradigme dans la relation entre les établissements/professionnels de santé et les utilisateurs, il y a une “plus grande volonté” de la part des utilisateurs de faire valoir leurs droits, ce qui rend “très probable” que des actions en responsabilité surviendront ou deviendront plus fréquentes dans ce domaine.

Comme il l’a souligné, contrairement au passé où certaines professions, dont les médecins, jouissaient d’une “autorité incontestable”, avec la démocratie et surtout dans la société de l’information, avec l’accès à Internet, il est désormais irréaliste d’attendre une telle résignation de la part des citoyens.

“Par conséquent, au Cap-Vert, nous devons également nous préparer mentalement à l’éventualité que, dans l’exercice de notre profession, nous soyons confrontés à l’imputation d’erreurs, de négligences qui, en violant les droits d’autrui, pourraient engager notre responsabilité”, a déclaré le magistrat.

MJB/AA

Inforpress/Fin

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos