Le Premier ministre défend la priorité accordée à l’éducation pour réduire la pauvreté et développer le continent africain

Mindelo, 30 jan (Inforpress) – Le Premier ministre a estimé qu’en Afrique, continent à la population jeune, l’urgence de la réduction de la pauvreté et du développement durable exige des réponses fortes et cohérentes dans le temps en termes d’éducation et de qualification professionnelle.

Ulisses Correia e Silva a défendu cette idée lors du 3ème Sommet Italie-Afrique, lundi à Rome (Italie), lors d’une réunion qui s’est déroulée sous le thème de ce panel, Formation professionnelle et promotion culturelle, et à laquelle ont participé des dirigeants européens et africains.

Selon le chef du gouvernement, la qualification professionnelle est “décisive” pour le développement durable. Selon lui, un taux élevé d’accès à l’éducation et de fréquentation scolaire, de la maternelle à l’université, est le meilleur instrument pour briser le cercle vicieux de la pauvreté qui se transmet des parents aux enfants et pour créer des opportunités économiques et sociales.

“La qualification professionnelle crée des opportunités d’emploi décent et d’entreprenariat, en particulier pour les jeunes et pour l’objectif d’égalité et d’équité entre les hommes et les femmes. Une éducation et des qualifications professionnelles diversifiées augmentent le potentiel de croissance économique et de développement humain”, a-t-il souligné.

CD/ZS

Inforpress/Fin

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos