Le juge conseillère dit que Cabo Verde n’a qu’un processus administratif devant la Cour de la CEDEAO

Praia, 18 juin (Inforpress) – La juge Januária Costa, juge à la Cour de justice de la CEDEAO, a déclaré lundi que cet organe judiciaire n’avait pour l’instant qu’une procédure administrative concernant les Capverdiens, ence que concerne les droits de l’homme il n’y a pas de cas.

“La plupart des affaires en instance devant la CEDEAO concernent la violation du droit à un procès juste et équitable dans un délai raisonnable”, a déclaré la Capverdienne Januária Costa, l’un des cinq juges conseillère de la Cour de justice de l’organisation sous-régionale, à qui cette situation démontre l’existence de «dysfonctionnements dans les juridictions internes» des États membres.

Januária Costa a souligné ce point devant le vice-président du tribunal de la CEDEAO, Gbrei-Be Ouatara, qui a informé les journalistes des intentions d’une délégation de juges conseillers à la Cour de l’organisation sous-régionale au Cabo Verde de réaliser un “vaste programme de sensibilisation et d’engagement” des citoyens nationaux.

Selon Ouatara, le but de cette campagne est de sensibiliser les Capverdiens à une “meilleure compréhension” du mandat du tribunal de la CEDEAO, un acte devant se dérouler mercredi prochain à l’Assemblée nationale, en présence du président du tribunal, Edward Amoako Asante.

LC/CP/AST

Inforpress

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos