ICIEG se félicite de la réduction des cas de fémicide, mais s’inquiète des cas sans suite ainsi que des attentes

Praia, 26 nov (Inforpress) – Rosana Almeida, présidente de l’Institut capverdien pour l’égalité et l’équité entre les sexes (ICIEG), s’est félicitée de la diminution considérable du nombre de cas de féminicide dans le pays, mais s’est inquiétée des  attente sans réponse.

Rosana Almeida a fait ce discours à la presse, lundi, en marge de la présentation de l’étude sur le féminicide, promue par l’ICIEG en partenariat avec le PNUD, qui s’est déroulée dans la ville de Praia.

Elle a déclaré que l’institution se félicitait du fait que Cabo Verde s’oppose au scénario mondial, qui fait état de 137 000 femmes victimes de féminicide en 2018, un seul cas contrastant avec les huit survenues l’année dernière.

Elle a expliqué qu ‘«ils sont des baisses considérables» et que cela conduit à s’attaquer de plus en plus à ce problème, en misant sur une culture institutionnelle, en travaillant avec des étudiants du secondaire, en introduisant le module sur l’égalité des sexes dans l’enseignement secondaire, en pariant sur les leaders de la communauté, en formation continue ”  dans le but de promouvoir “une articulation étroite pour lutter contre ce phénomène.

HR/ZS/AST

Inforpress

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos