Covdi-19 / Porto Novo: Sans pâturages et aliments les bétails commenceront à mourir dans le Planalto Norte, prévient le leader associatif

Porto Novo, 22 avr (Inforpress) – Les éleveurs de bovins de Planalto Norte, Porto Novo, Santo Antão, se disent “inquiets” et craignent de perdre leurs animaux, compte tenu de la sécheresse prolongée qui a fait disparaître les pâturages à cet endroit et des difficultés d’achat  de l’alimentation.

“Sans pâturage et sans nourriture, il est très probable que les animaux commenceront à mourir”, a averti António Lima, éleveur de bétail et chef de l’association communautaire Luz Verde do Norte, pour qui la seule activité économique de Planalto Norte (élevage) ”  est en danger ».

Dans une lettre à laquelle Inforpress a eu accès, ce responsable explique que Planalto Norte est une communauté dispersée et partiellement isolée, où, depuis 2016, «il n’a pratiquement pas plu», ce qui a causé «de nombreuses difficultés dans  familles, qui sont à peine capables de résister à la sécheresse ».

Outre une grave sécheresse de trois années consécutives, «qui poussait déjà ces familles à la limite», la pandémie du nouveau coronovirus (covid-19) et les mesures de quarantaine imposées par le gouvernement qui en ont résulté, ce qui a encore compliqué la  situation des familles, qui n’ont aucun revenu pour acheter de la nourriture et des aliments pour animaux, a averti António Lima.

JM/ZS/AST

Inforpress

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos